Bivouac / Camp lac d’Allos Part 2

Text in english

Lac d'Allos - Bivouac dans le parc du Mercantour | Part 2

Jour 2 : Le Lac d'Allos

6h. l'aube. Le ciel est pur. pas de nuages, dommage. 7h. Je sors de la tente. « Christian tu es réveillé ? » « oui oui »:) Je prends mon matos et me dirige vers le lac en attendant que les sommets s'illuminent.

En l'espace de quelques minutes des traînées de nuages deviennent roses juste au dessus des fameuses tours du lac. Je prends deux photos. Je me retourne et vois de belles lumières. Je décide d'aller sur la rive Est comme la veille. Christian ne bougera pas de son spot pendant deux bonnes heures je pense:) Je prends quelques photos en mode panorama car mon grand angle n'est pas assez large. J'ai les doigts gelés. Je retourne vers le refuge et prends le temps de faire le tour du lac à la recherche de plan sympas avec des premiers plans tels que des rochers dans l'eau. Je me régale car le lieu est vraiment calme, magnifique. Je ne vois plus Christian d'où je suis. le ciel s'est chargé en nuages mais les couleurs du lever de soleil n'ont pas été là au bon moment:) Je continue de prendre quelques photos avec des mélèzes en premier plan. Christian me rejoint.

Je décide de faire l'ascension vers un point beaucoup plus haut en direction d'un sommet de la Cayolle pour avoir le lac moins aplati. Je ne sais vraiment pas ce que cela peut donner. Je tente.

Je prends le temps de respirer pas après pas car ça monte raide ! Je traverse une micro fôret de mélèzes. Avec le froid mes batteries se sont vidées. Je n'ai plus qu'une barre sur chacune d'entre elles donc va falloir que je fasse attention. De là où je suis une très belle vue du lac. Je vois les tentes dans l’œil de mon viseur. Deux petites tâches en fait. J'aperçois Christian aussi toujours en bas. Je redescends je suis fatiguée. Je crois Christian et l'invite à aller tout en haut. Il n'ira pas jusqu'en haut mais prendre quelques photos à mi chemin.

 

Je retourne au même point de vue qu'en 2003, lorsque à un jour près j'avais pris un panorama du lac. Je tente de refaire le même pour comparer ensuite. De retour au bivouac je profite du beau soleil pour faire sécher mon double toit et la tente humides.
Christian bat tous les recors je crois. Il continue de prendre des photos.

Vers 12h on décolle. Cela fait deux heures que des marcheurs arrivent pour pique niquer et faire le tour du lac. Il y a des familles aussi. C'est samedi et les vacances scolaires. On décide de faire le tour du lac et de monter vers les tours.

Ça c'était le plan....mais cela ne s'est pas passé comme prévu.

Avec la belle lumière douce d'automne l'eau du lac est bleue cristalline. Les mélèzes jaunes. Une vraie carte postale. Christian attends le rayon de soleil qui révélera un point en particulier. Moi avec mes 14kgs sur le dos j'avance. J'ai pris de l'avance, je n'avance pas vite car je profite du paysage. Mais Christian tel un vrai photographe prends vraiment le temps de faire ses photos. Je ne l’ai plus en visuel, je fais marche arrière il s'est arrêté au bord du ruisseau pour composer. Il me voit. Je décide de m'installer sur un rocher type promontoire vu sur le lac en attendant qu'il finisse. J'enlève le sac. M'allonge face au soleil. Je ferme les yeux. Mais qu'est ce que je suis bien là....une légère brise, la chaleur du soleil...ma vie passée défile derrière mes paupières.

Une quinzaine de minutes passent même si j'ai cru que c'était une heure. J'ouvre les yeux un peu ébloui. Christian a disparu. Une petite angoisse monte en moi. M'a t-il bien vu tout à l'heure ? Je descends vers la rivière. Pas de Christian, pas de sac. J'essaye de scruter les hauteurs. Rien. Peut-être a t-il avancé. Je remets mon sac et reprends la marche autour du lac. Il est 14h15.

16h30 je suis au parking du lac. Impossible de trouver Christian. Quand je suis partie à sa recherche à 14h15 je me suis dit qu'il serait revenu au point de départ et qu'on partirait ensemble vers le col de l'encombrette. J'ai attendu 30 minutes avec ma petite veste rouge pour qu'il puisse me voir d'où qu'il soit. Je demande à un couple s'ils l'ont aperçu. oui oui me répondent-ils il est descendu puis remonter. Ok. Je parcoure la moitié du lac dans le sens inverse et décidé de monter mais je ne vois rien. Je redescend. Je décide d'aller au parking on sait jamais. Personne. J’en profite pour laisser mon sac. Sa voiture est toujours là. 

Ça fait deux heures qu'on s'est perdu de vu. Je retourne au lac, me tape à nouveau la montée. Au lac toujours personne. Je commence vraiment à angoisser. Et si il était arrivé quelque chose. Je me dis qu'il a dû monter au col puisque c'était notre plan. Mais je ne serais jamais monté sans lui. Je reprends la direction du parking et à un croisement je demande à un groupe de personne s'ils l'ont aperçu. « oui oui il est avec son trépied tout en haut » ah ok !! Y a plus qu'à !! je suis tellement fatiguée de courir dans tous les sens que j'ai même pas envie de prendre de photos. J'ai mal aux yeux en plus. Je me fais la monter (40min). Personne. Je crie son nom plusieurs fois. Pas de réponse. Un chamois passe près de moi. Enfin pas à côté non plus. Bon là c'est décidé je rentre au parking car en plus de l'angoisse de ne pas trouver Christian je dois appeler ma mère qui doit s’inquiéter, double angoisse !

De retour au parking et toujours la voiture de Christian sur le parking je décide de rouler plus bas dans la vallée afin d'avoir du réseau et de remonter attendre Christian.

Sur le retour je reconnais sa voiture. On se croise et se gare dans un virage. Lui aussi m'a cherché. Il pensait que je l'avais vu monter pendant que j'étais bien là sur mon promontoire, oui, sauf que j'avais les yeux fermés. Du coup me voyant partir il a dévalé la pente pour me rejoindre mais ne m'a plus vu et il a pensé que j 'avais commencé à grimper vers le col.

Plus de peur que de mal au final !! J'ai juste passer mon après-midi à m'angoisser...il est 18h.

Voilà, le week-end bivouac est fini. Très contente d'avoir fait la connaissance de Christian. Un super bivouac dans un décor naturellement magnifique. Ce superbe Lac d'Allos entouré d'une ceinture de montagne et très facile d'accès aussi.

Ah et puis, j'ai mis mon œil dans le viseur du reflex plein format de Christian...waouuu depuis le temps que j'en parle il va falloir que je passe à l'action...

 

PHOTOS

 

 

Bivouac au lac d'Allos | part 1

Revivre l'aventure

Lac d'Allos | part 1
 

2 Comments

  1. Répondre
    Bruneau 30 octobre 2013

    Les photos c’est ton domaine..et là sur le coup tu règnes : tu nous rappelle tout simplement comme la nature est belle…et ton récit(le cache cache avec christian )) nous fait perdre haleine…ouais , au total c’est pas mal))))

  2. Répondre
    Schwartz Kévin 30 octobre 2013

    Bonjour Maud,

    C’est toujours très sympa de te lire, c’est tellement bien raconté, de belles photos, coup de cœur pour la 6 et 7 du 1er jour et la 1,4 et 6 du deuxième jour.

    @+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>