Text in english

Shooting photo dans les champs de coquelicots | On va bien s'amuser !

Dimanche 19 mai 2013
J'ai une amie, Marion, qui depuis qu'on se connait me demande pour photographier des champs de coquelicots. Elle m'a aussi demandé les champs de lavandes, et comme je suis une super amie je lui donne ce qu'elle demande. Les lavandes ce sera un autre récit.
Revenons aux champs de coquelicots. Le coquelicot est une fleur sauvage, fragile mais toxique c'est pourquoi elle est coupée dans les champs agricoles. J'aime rouler, prendre ma voiture sans but précis et rouler sur des routes dont je ne connais pas la destination. Et donc au fil des ans j'archive dans ma mémoire et en photo des endroits intéressants comme ces champs de coquelicots.

La veille de notre départ il y avait eu de très fortes pluies et c'est dans ces moments que vous commencez à réciter des prières, à demandez au temps d'être clément pour que le jour suivant.
Nos prière étant été entendues nous voilà donc ce 19 mai 2013 près à partir pour une journée d'aventure mémorable...

Nous partons le matin tranquillement. Sur la route Marion me répète « pourvu que les coquelicots soient en fleurs »....... « pourvu que les champs de coquelicots soient en fleurs » j'essaye de la rassurer en lui disant que si les coquelicots ne sont pas encore fleuris là où je pense, que nous profiterons de cette belle journée ensoleillée pour se promener au hasard des routes. Et nous avions un plan de secours pour le retour car un très grand champs de coquelicots avait été aperçu vers Pierrefeu donc pas loin de moi.

Les coquelicots poussent souvent au bords des chemins et des routes. Une fois arrivées un peu dans l'arrière pays nous commençons à voir des coquelicots bien rouges éparpillées par ci par là. Et Marion devient tout enthousiaste. 1 heure de route plus tard nous voici arrivées sur le plateau de Pardigon et l'inquiétude monte un peu. Alors coquelicots ou pas coquelicots ?

« wawwwwwwwww regarde là-bas le beau tapis rouge »..... « oh et là sur ma droite un autre !! »...mission accomplie. Nous faisons un peu le tour en voiture de tous les champs et nous nous décidons pour un qui sera notre décor pour nos essais photos.

Nous sortons tous le matériel, des appareils photos aux escabeaux plus les accessoires, ça valait vraiment le détour de nous voir avec nos sacs et notre matériel.

Nous avançons avec le sourire vers le champs, nous devons traverser un fossé avant...voilà nous y sommes...et là Marion « M*#de !!! y a plein de boue !!! », ah oui c'est vrai la pluie de cette nuit...effectivement nous marchons dans un champs avec une bonne terre boueuse ...et Marion comme à son habitude avait des baskets blanches...je décide de me mettre pieds nus pour faciliter la marche ça ira plus vite que d'avoir 3 kg de boue autour des chaussures et restez enfoncée.

Bon on s'installe comme on peut. Comme on aimerait faire des pauses en lévitation j'installe le grand escabeau qui s'enfonce de quelques mètres dans la terre en exagérant un peu..bon bon c'est pas gagné pffff.

Après de longues minutes de gestion du matériel, c'est moi qui me colle en tant que modèle car la jupe n'allait pas à Marion ! Les gens qui passent en voiture le long de la route s'arrêtent, observent , nous font des petits signes et nous prennent en photo. Et oui, deux nanas avec des appareils photos et un escabeau ça fait de suite professionnel :)

On fais des essais, clic clic clic voilà ouf fini ! parce que c'est du sport tout cela. Prendre les poses, bien mettre son bras comme cela, la tête penché à 12 degré c'est pas facile !
De beaux nuages blancs en forme de barbe à papa apparaissent sur ce beau ciel marine. Un vrai régal.

Maintenant détente et photos plaisirs de paysages. Vers 13h nous retournons à la voiture comme en plein déménagement avec nos sacs et escabots sous les bras.

 Je passe de longues minutes a enlever la boue sur le matos et les chaussures. J'avoue avoir un super look avec ma jupe d'été blanche, petit chemisier blanc et.....mes grosses chaussures de randonnées bien noires !
Pause déjeuner tranquille à l'entrée d'un sous-bois puis retour pour photos dans un autre champ. Et là nous avons l'impression d'être devant un tableau géant de Monet, c'est juste magnifique. On se régale.
Les coquelicots et les blés nous arrivent presque à la taille. Il sagit de champ sauvages non cultivés mais on essaye tout de même de marcher sur la terre sans abimer les fleurs mais ce n'est pas facile. On reste assez longtemps pour prendre quelques photos et quittons ce superbe endroit au moment où une micro tempête de pollen vient nous bruler les yeux et piquer le nez. On en a de partout, jusque sur l'appareil photo et dans le filetage des objectifs !

Voilà nous reprenons la route vers nos maisons dans le calme bien crevées de cette journée mais tellement agréable encore une fois...

 

PHOTOS

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>